Rechercher

30.000 milliards de cellules dont vous êtes le boss ! Et si vous leur parliez ?

#memoirecellulaire #pleineconscience #celltalk



Parlez-vous à vos cellules ?


J'ai dû me rendre à l'évidence : l'être humain semble avoir plus l'habitude de faire appel à l'extérieur plutôt qu'à ses propres cellules corporelles ? Ne trouvez-vous pas cela étrange ? Moi oui. Très étrange.



Prier un dieu proche ou lointain ; parler avec les elfes, les fourmis, les nuages ou autre ; se confier à son meilleur ami...

... semble plus naturel que d'entrer en communication avec ce qui me compose et m'habite ! Avez-vous déjà pensé à organiser une petite réunion de service avec vous-même ? Essayez, vous pourriez être surpris.e !

30.000 milliards de cellules dont vous êtes le boss !

C'est un vaste champ humain des possibles, ne trouvez-vous pas ?

Imaginez que vous puissiez poser une intention, voire donner des ordres à vos cellules, et que ça marche. Qu'est-ce que cela changerait ?


Ma première vraie rencontre avec mes cellules remonte à l'année 2004, alors que je cheminai sur le chemin de St Jacques de Compostelle. Dès les premiers jours de marche, spontanément, je me mis à "parler à mes cellules", à les remercier, à leur dire combien elles étaient essentielles à mon existence dans ce corps physique. Je réalisai ô combien j'avais besoin d'elles et de leur obsessionnelle recherche de l'homéostasie. La soudaine compréhension de leur œuvre colossale H24 m'emplit d'une gratitude infinie à leur égard. Je les considérai différemment. Je les aimais. Au fur et à mesure que j'avançais, la communication devenait plus fluide. Un réel partenariat s'instaurait entre "moi" et mes cellules. Il suffisait que je pose mon attention sur une zone de mon corps avec l'intention d'entrer en contact pour que des sensations bien réelles apparaissent et qu'un sentiment de joie profonde inonde mon être. Pendant 33 jours, nous vécurent en symbiose, partageant une aventure humaine multidimensionnelle, faisant l'expérience de la guérison spontanée d'un bobo qui aurait dû me stopper net, m'obligeant à me mettre à l'écoute de ce corps... et du reste.


Puis vint finis terrae et la fin de ce chemin. Le retour chez soi et petit à petit aussi le retour à une vie plus "ordinaire".


Le cerveau humain n'oublie pas.

Ce que l'humain vit une fois est imprimé "à jamais" dans la mémoire cellulaire. Qu'il s'en serve ou non est une autre histoire. Il y a peu, je me suis souvenue.

Et il m'a fallu tout ce temps et des expériences extrêmes pour intégrer que mes cellules et moi, c'est une seule et même chose, un seul et même être. Comment vous décrire notre joie à toutes quand enfin je me suis souvenue d'elles et que je leur ai de nouveau parlé ! Quand avec tant d'amour et de bienveillance j'ai posé la douce et ferme intention d'instaurer ce partenariat au quotidien !


C'est bien de cette histoire dont il s'agit : vous servez-vous de toutes les merveilles et ingénieuses potentialités de votre être ? vous êtes-vous jamais posé la question de savoir comment vos cellules humaines interagissaient entre elles ? si elles communiquaient entre elles ? si elles n'attendaient pas qu'enfin, vous entriez en relation avec elles ? avez-vous jamais eu l'intuition que vous étiez bien plus que "ce corps" ?


Neurosciences. Physique quantique. Méridiens énergétiques. Mémoires cellulaires.

Etcétéra. Vous trouverez des informations sur le net ou ailleurs.

La question que je souhaite vous poser ici aujourd'hui est : pourquoi préférez-vous (encore) parler à une entité extérieure, faire appel à vos anges gardiens, guides et autres réalités subtiles plutôt que d'entamer un dialogue sincère avec ce qui pulse la Vie en vous (l'un n'excluant pas l'autre) ?

Pourquoi faire confiance à l'Autre plutôt qu'à Soi ? Pourquoi s'en remettre à une autorité extérieure, quelle qu'elle soit, plutôt qu'à sa propre guidance intérieure, à ce qui vit en moi ? Comment s'aimer soi sans entrer en relation avec soi ?


Voici une invitation : posez-vous là, ici et maintenant et é-cou-tez !

Entendez-vous ou sentez-vous le sang qui pulse dans vos veines ?

Souvenez-vous du dessin animé "Il était une fois la vie" et hop ! entrez en vous.


Où ? là où vous posez votre attention. Écoutez. Ressentez. Respirez.


Devenez le capitaine du navire de votre propre corps. Et commencez par dire à votre tête de se calmer ;-) Attisez sa curiosité et dites-lui qu'une chouette aventure se présente. Allez à la rencontre de ce qui vous compose. Puis, comme vous le feriez à une soirée entre voisins, entamez des discussions. Voilà. C'est aussi simple que ça. Juste être là, présent et savourer l'instant. Il n'y a rien à faire. Juste être.


Puis posez des questions. Celles qui vous traversent spontanément. Montrez de l'intérêt, sincèrement.

Par exemple : Chère cellule, quelle est ta mission ? Es-tu heureuse dans la vie ? dans cet environnement ? As-tu des besoins particuliers ? Comment puis-je participer à ton mieux-être, à notre équilibre ?


Ou bien encore écoutez, activement.


Maintenant posez une INtention positive, expansive. Celle qui vous habite. Celle qui vous emmène vers la meilleure expression de qui vous êtes. Ou bien celle qui satisfait un besoin actuel, une urgence même peut-être. Visualisez le scénario qui vous emplit de joie. Donnez des ordres, agissez en leader. Vos cellules n'attendent que ça ! Elles n'attendent que vous. Verbalisez. Prenez un engagement personnel (je + verbe d'action + comment) et engagez-vous avec la nouvelle équipe que vous formez avec vos cellules (nous...).


Comme un bon thé, laissez infuser 3 minutes.

Non je plaisante! Prenez le temps qu'il vous faut pour "infuser".

Puis retirez le sachet et dégustez.


Vous aimez ce que vous ressentez ?

Vos cellules sont à votre service, ne l'oubliez pas. Si vous êtes mûr.e pour l'aventure transformatrice, usez et abusez de l'adage : qui ne demande rien n'a rien ! C'est vous le boss !


Bonus: c'est gratuit, accessible en illimité, en open source, sans pré-requis, sans configuration de logiciel ni de matériel couteux, sans limite d'âge, ouvert H24 7/7 et source de joie, reproductible à souhait.


Vous ne pourriez bientôt plus vous en passer et c'est tant mieux : il est grand temps de s'aimer intégralement !





0 vue

© 2017-2020 Agnès Desrues. Kinésiologie & Constellations